dimanche 29 mars 2020

Vacances

Non le vide mais le plein.
La brise légère, saturée 
de senteurs sucrées ou

tendrement acidulées.
L'herbe grasse et épaisse
sous le pas franc et lent.

L'eau tiède, âpre de sel,
dans le creux de la main.
Et le temps, et l'espace...

Mots d'amour

Remisés, timides,
conservés pieusement,
pour plus tard,

pour le vrai printemps,
celui où l'on court et
s'étreint sous la tonnelle.

Mots d'amour terrés,
aux beaux jours hibernés,
dans le coton ou la sage

moleskine. Déjà si vieux
qu'on les croit d'autrefois
mais qui ont la fraîcheur

d'une cerise croquée et qui
coule entre des lèvres douces
et enfin rapprochées.

Une cuisine

Nue, parée des meubles
nécessaires, de part
et d'autre. En fond,

un mur ripoliné, sans
nulle inscription ni
éclat punaisé.

Anonymat d'un lieu bref,
dédié à l'usage. Au centre,
une table de formica clair,

dont tu as fait un commode
bureau avant le dîner frugal.
L'heure est grave et la

fenêtre petite que m'ouvre
ta caméra. Lassitude de
chaque instant et, soudain,

l'éclat du regard bleu et
le coin de la lèvre amusé.
Désir de dîners sur le pouce,

sur une place, entre les fourgons
qui s'affairent. Et de vin clair
où se mirer. Interminablement.


samedi 28 mars 2020

La beauté

Sans fard, ni apprêt,
la beauté au matin ou
dans les nappes roses

du couchant. Six petites
lettres qui commencent
comme un baiser

et finissent avec l'été.
La voix traînante et
solennelle d'Higelin

ou un coup d'osselets.
Une coccinelle ronde et
brillante en pensée

ou des fourmis dans les
jambes. Beauté paisible
ou course folle,

vécue ou patiemment rêvée.
Beauté sans qui je ne peux 
vivre, et qui me fait écrire. 



Confinada / Confinée

Confinada, la llengua s'adorm,
unes poques hores de plom.
I reviu, de cop i volta.

Alè de les passes estimades,
que m'invento cada nit, com,
abans, fa tan poc, fa un segle,

la gent s'inventava moltons per
agafar el son. Plaers petits,
mots immensos. Serenitat.

***

Confinée, la langue s'endort
quelques heures de plomb.
Et elle revit tout à coup.

Souffle des pas aimés,
que je m'invente  chaque nuit, comme
avant, il y a si peu, il y a un siècle,

les gens s'inventaient des moutons pour
trouver le sommeil. Petits plaisirs,
mots immenses. Sérénité.

Le fil enchanté

Entre nos bouches,
salive sucrée des
baisers éloignés.

Fil enchanté. Tiède
et jamais froid, que
les yeux clos ravivent.

Tisse ma toile, mon étoile,
et laisse parler Rimbaud,
pris au filet des étoiles 

filantes.



Lire, élire, lier

Lire, élire, lier,
je joue avec les lettres
d'un Scrabble laissé loin.

Le damier vert disparu,
les lettres chantent,
tantôt dés, tantôt dominos.

Hasard jamais aboli. Orienté
par la tiédeur des doigts.
Lettres identiques, accents

différents, j'élis une langue 
autre et m'y repais, et m'en repose.

Lire, élire, lier.
Je relis et relie. Les lettres,
les mots, les êtres, la vie.

vendredi 27 mars 2020

En six pieds

C'est en six que je rêve,
qu'immobile je cours,
en songeant aux détours
que m'impose la grève.

Car c'est bien une plage
que cet enfermement
et c'est toi mon ferment,
l'amorce de ma page.

Il n'est pas d'océan,
de mer ou bien d'étang,
trop inhospitalier
pour noyer mon cahier.

Et si je couds mes feuilles
journée après journée,
c'est qu'à moi tu es née
pour emplir mon recueil.

Le rendez-vous

Le sable dans la main, sec,
froid et gris, n'est pas
celui de la plage rêvée,

Le balai l'a retrouvé, tout
contre la plinthe, sous un
meuble quelconque, mais sous

mes yeux, un temps, un temps
seulement, il est ce discret
rendez-vous, un soir d'été,

dans une paillote du sud de
mon île où nos sandales, par
le jour usées, nous mèneront. 

Un plaisir

La main frôle la peau, douce et claire,
au moment de l'endormissement. Frôlement
de la cuisse contre le drap rêche. Sursaut.

Les doigts se courbent. Pliure sue. Le souffle
prend son rythme et le temps se fait autre.
Incarnat des lèvres qui s'entrouvrent. Éminence

à nulle autre pareille. La vague lèche le sable
qui se croyait oublié. Course appariée des runners
sur le sable tendre. Trébuchent et reprennent.

Les yeux se ferment et s'ouvrent sans voir. Visage
exténué. La main repose contre le drap, perlée en
son terme. La voix de la Callas, enfin, bat aux tempes.