samedi 13 août 2022

οὐροϐόρος

Un got buit. De birra.
Un ecogot il·lustrat.
La festa s'ha acabat

i només en queda, lleu
empremta labial, un rastre
d'escuma blanca, onada

esgotada, estirada en una 
platja buida, tan abandonada
com l'ecogot després de la fira.

Pâquerette

De la pâquerette, qui survit
en plein été, caresse les pétales,
ne les détache pas, je t'en prie.

L'amour ne dépend pas des caprices
de la nature, ni de l'arithmétique,
mais la fleur souffre d'être blessée,

mutilée. Et que ferais-tu de son cœur,
doré comme un jaune d'œuf, mais sec
comme une carline clouée à une porte ?

L'absence e(s)t l'amour

Mon cœur saigne de tant d'amour..
Le crois-tu, le crois-tu ? Laisse
derrière toi la vieille rhétorique,

vis ton amour dans chaque cellule
de ton corps, sur chaque pore de ta
peau, dans chaque pli de ton âme.

Tu parleras ensuite, car la parole
n'a de sens que dans l'absence.
Et l'absence célèbre l'amour.

Des mains qui se frottent

Des mains qui se frottent,
l'une contre l'autre, comme
pour allumer un feu sacré.

Douceur de l'amadou, malgré
les plis, les ridules disant
toute la trajectoire de celle

qui s'assoit au bord du chemin
et regarde, une à une, tomber
les larmes de Saint Laurent.

La columna i l'ermita

Una columna i una ermita,
dins la foscor silenciosa.
Ermita petitona, de porta

i finestres tancades. Com
resguardant els pobres
pecats del món, els precs

i els desitjos. Vella columna,
vertical, tot i el lleu pendís.
Permanència de la fe.



Pleurs de Saint Laurent

Dans la nuit noire d'août,
Saint Laurent pleure,
en une pluie d'étoiles.

Pluie féconde de pleurs
de feu. Mais, jalouse,
la lune ne l'entend pas

de cette oreille. Se voulant
aussi resplendissante que
le soleil, elle aveugle les pleurs.



Enxaniversari

El Cédric fa anys aquest vespre,
trenta-cinc exactament. Mireu
com s'enfila com un jovenet.

Els anys no semblen influir
en la seva actitud flexible,
atenta i recta. O potser...

Potser per la barba, una mica
més llarga i per certa filosofia
...que no li treu el somriure.



vendredi 12 août 2022

Un lever tardif

Soleil déjà haut,
chants d'oiseaux
qui se bousculent.

Lointaines insomnies,
une soif de café,
simplement brûlant.

T'accompagner pas
à pas, pour ce qu'il
me reste de jour.

jeudi 11 août 2022

ABC...XYZ

ABC, ABC..., et après, et après ?
L'alphabet s'égrène sous la diction hachée
de l'enfant qui, en pensée, s'est déjà enfui

à toutes jambes, vers la petite boutique,
à la porte qui grince et où l'on vend
des malabars à deux sous, avec de la réglisse.

XYZ, XYZ..., et avant, et avant ?
Le vieil homme retrouve sous l'alphabet
trop su, sa vie qui, à l'instant, s'enfuit.

Tant de croix

La pierre est nue et la croix est d'or,
le granit s'assombrit sous la pluie
tant espérée, et la croix se balance.

Stèle immobile dans la lande, que serais-
tu sans la promeneuse discrète qui prie
sans jamais se prosterner, en faisant

de la marche une éternelle action de grâce ?
Tant de croix, d'étoiles, de croissants,
qui, un jour, feront miroiter le granit.